Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 mars 2006 4 23 /03 /mars /2006 22:17
Jeudi 23 mars, nouvelle journée d'action contre le CPE.
Si la manifestation grenobloise commenca dans le calme et une ambiance joviale, elle se termina par une bataille rangée. Forces de l'ordre et contestataires transformèrent le centre ville en un vaste champ de guérilla urbaine. Bombes lacrimogènes, pétards, insultes et autre noms d'oiseaux furent les seuls bruits que l'on put entendre dans les rues entre 17h et 21h.


défilé "spontané" de la jeunesse après que le premier cortège est été dissous par les forces de l'ordre

Charge des CRS dans les rues du centre-ville

charge des CRS dans les rue du centre-ville


ci-dessus : Jean-Jacques en pleine action


la place de Verdun est bloquée

Entre des hommes en armes et des jeunes contestataires, le rapport de force est très inégal. L'escalade de la violence et le surenchérissement des deux parties ne va pas dans le sens d'un appaisement. Les barricades se dressent donc. Les poubelles brulent. Les bouteilles et les lacrimogènes volent. Les CRS chargent et les manifestants sont bientôt contraints à dissoudre leurs groupes et à rendre aux rues piétonnes le calme qui est d'habitude le leur.


barricades à coté du lycée Stendhal
un bien bel exemple à suivre :  le modèle de contestation poitevin
Partager cet article
Repost0

commentaires

M
Belles arrestations en direct ! Et la présomption d'innocence ? Va falloir étudier la méthode du floutage. Bon travail de journaliste en herbe. Mais sinon t'as un boulot dans la vraie vie ?
Répondre