Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 octobre 2009 5 16 /10 /octobre /2009 11:17
Les 9, 10 et 11 octobre 2009, Berlin accueillait pour la première fois l'édition germanique du freestyle.ch.
Retour en image sur ce week end de freestyle, de bières et de saucisses.


L'aéroport qui accueille les freestyleux


Il y avait encore un avion sur le tarmac


Les skateux dans les rampes


Les qualifs du samedi sous un soleil relatif et discret pendant le reste du WE


De gauche à droite et de haut en bas : Sammy Carlson - Jacob Wester - Simon Dumont - Jon Olson


De haut en bas : décollage pour TJ Schiller - Simon Dumont - Andreas Hatveit


Les motocrosseux étaient aussi présents, la pluie s'est directement invitée,
et Red Bull était largement représenté.


De haut en bas : Richy Permin interviewé par skivibes - Le team Red Bull (Simon, Jon, Rich et ???)
et Rychy Permin en osmose totale avec son team manager de chez coreupt.com



Et comme on a eu 4h de temps libre, on est aller faire un petit tour dans la capitale allemande :
Le trafic local


D'autres modes de transport


L'automne est la, et il fait bon profiter des bancs


Vues locales


Berlin est ses cathédrales - ou pas


La fameuse Fersehen Tower


La non moins fameuse Porte de Brandenbourg (en maquette et en réelle)...


... et en panorama



Musée - Hotel de Ville - Humboldt Université


Plein de constrastes surprenants


Urbanization


"Moi pas comprendre toi dire..."


Ex-Berlin Est


Couleurs locales


Lumières nocturnes


Partager cet article
Repost0
21 juillet 2009 2 21 /07 /juillet /2009 14:20
Le frangin, con comme une valise, ou gentillement débile, n'a rien trouvé de mieux que de commencer l'été en participant à l'ironman de Nice. Pour les non-initiés, il s'agit d'une très grande (longue) course durant laquelle les participants parcourent :
- 3,8 km de natation
- 180 km de vélo
- 42,195 km en course à pied (utrmenet dénommé marathon)
L'épreuve française s'est donc tenue à Nice, fin juin 2009.

Résumé en images et en musique :



Le calme avant la tempête

Startlist

Les sacs de transition...

Le public, à 6h du mat'

Le frangin qui se concentre, toujours à 6h du mat'

Avant le départ : la pression monte pour les 2500 participants

Lachage des fauves

Situation à la mi-course de natation... ci li bourdel !!!

Marja, qui ne stress pas un seul instant, et les parents, qui pensent au golf de l'aprèm'

Sortie de l'eau : 51' pour les premiers...

... 1:16 pour le frangin (c'est pas son point fort... OK) et direction le parc à vélos

La transition, en 8'30" s'il vous plait...

Départ et arrivée du vélo, entre ces 2 images, 5:54'29" (4:45' pour les premiers)

Pendant ce temps, l'ambiance chauffe sur la promenade des anglais (la "prom" pour les initiés)

Mais sérieusement, ils ont un grain ou quoi ?!

Le vainqueur, avec son nouveau record de l'épreuve

Pendant ce temps, le frangin cours toujours

Et nous, on le supporte ...

L'arrivée : tout ca pour ca... ;-)

... en réalité, je participais aussi, mais pas tout à fait sur la même course... ;-)

Les temps du frangin : solide !
Partager cet article
Repost0
10 juillet 2009 5 10 /07 /juillet /2009 10:13
Mon équipe de choc pour cet été :

© Ville de Grenoble
© Ville de Grenoble
Partager cet article
Repost0
29 octobre 2008 3 29 /10 /octobre /2008 11:13
25 octobre 2008 : LG SnowBoard FiS World Cup - London Freeze

Prospection pour la coupe du monde de snowboard de Grenoble du 6 décembre 2008 à Londres. Sur la friche urbaine de la Battersea Power Station, centrale électrique fermée depuis 25 ans en instance de réhabilitation urbaine, des concerts, du snowboard, du ski, et de la bière of course...

Les qualifs


Le départ


Rodéo sur fond de Battersea Power Station

La route aérienne d'Heathrow passe juste au-dessus

Fait pas bien beau

Vol au dessus de Londres

Battersea Power Station

Toujours les qualifs

Battersea Power Station de nuit, décorée pour l'occasion

Cerise sur le gateau : concert de Cypress Hill

Underground

Buses

Jonathan Kelsey

Vers l'hôtel : Chelsea by night


Paper Flower


Fire Exit
Partager cet article
Repost0
19 août 2008 2 19 /08 /août /2008 11:50
Voila l'été, l'heure de se diriger au soleil et de s'aérer l'esprit. Résumé en images du périple de cette année.

Les paraboles de Casa

La mosquée Hassan II

La côte de Casa

La corniche (Casa)

A pied dans Casa

Une circulation dense (Casa)

Le parc de la Ligue Arabe (Casa)

Casa

"Les grands boulevards" ;-)

Escaliers et hublots (Casa)

Maroc Telecom

19

Boulevard Mohamed Abdou

La plage de DarBouaza (Photographe : Julien G.)

Le soleil de Paris

Même endroit, même moment, autre vue

Le Vél'ib

Barca

Partager cet article
Repost0
20 novembre 2007 2 20 /11 /novembre /2007 14:25
Novembre est toujours marqué par le retour de la saison de freestyle. La neige n'étant généralement pas encore arrivée, des compétitions et shows aux formats originaux sont programmés pendant tout le mois.

Mondial du Ski des 2 Alpes : samedi 3 novembre, show freestyle avec les jeunes pousses qui montrent leur savoir-faire.




































Stockholm, le 17 novembre 2007, le Winter Jam Session regroupe 2 événements majeurs :
- Coupe du monde de Big Air Snowboard
- King of Style - contest de freestyle pour les skiers































Le spot et les riders en route vers le départ
































Les entrainements du matin


le Stade Olympique de Stockholm (JO de 1912)



Pendant la finale, vue du départ




































Jon Olson, star mondiale et représentant local,
au couché de soleil de 15h et au dessus de la lune de 16h...
il est venu avec sa Lamborghini blanche équipée d'un ski roof...


Richard Permin (ou Colby West...?!), repésentant français et gagnant du King of Style 07






























TJ Shiller dans ses oeuvres


































Simon Dumont et je ne sais pas qui...





démonstration de FMX par le team Red Bull

Quelques vues de la capitale suédoise :





Merci a l'organisation et à la FIS. Ce qui est certain, c'est qu'on y retournera...

Une vidéo du King of Style : http://www.freeride.eu/content/1700/

L'article de skipass : http://www.skipass.com/
Partager cet article
Repost0
31 juillet 2006 1 31 /07 /juillet /2006 09:35

Notre infirmière en Afrique :


Derniers moments pour profiter d'une tenue estivale avant de s'habiller en professionnelle de la santé.



Notre Elo nationale est en ce moment au Cameroun, au fin fond de la brousse. On imagine qu'elle n'a pas accès à une terrasse de bar pour boire quelques mousses bien fraiches, alors on lui fait une petite dédicace depuis la France où la canicule sévit toujours autant.
Bon courage pour le stage.



Elo et Ana devant la quantité de bagages de notre infirmière (et elle ne part qu'un mois...)
Partager cet article
Repost0
17 avril 2006 1 17 /04 /avril /2006 17:48
Le mouvement anti-CPE qui a fait l'actualité sociale de ces derniers mois sembe toucher à sa fin. Cette dynamique, très largement emmenée par la jeunesse universitaire et lycéenne, fut un réel succés dans la mesure où elle obtint satisfaction sur sa principale revendication : le retrait du contrat première embauche. C'est la première fois depuis plus d'une dixaine d'années qu'un mouvement social réussi à faire plier le gouvernement. Il s'agit donc d'une magnifique victoire contre une nouvelle modalité de précarisation du marché de l'emploi.
Cette jeunesse a su faire preuve d'une vraie conscience politique, d'un pouvoir et d'une capacité mobilisation très important, prouvant ainsi qu'il ne s'agit pas d'une génération désinteressée par son avenir. Si la lutte fut brillante, elle fut également quelque peu entachée de débordements et d'abus, mais rien de trop grave.




Si les blocages de facs ont probablement eu un impact positif sur la crédibilité de la mobilisation et sur l'aboutissement du conflit, ils ont aussi provoqués quelques désagréménts. Il semble en effet qu'il s'agit la d'un fonctionnement anti-démocratique : les étudiants pro-CPE (si, si, il doit y en avoir... enfin je crois) ont été pénalisés dans leur formation universitaire, ce qui n'apparait pas comme un désir de laisser à tout un chacun le choix de ses actions, orientations et modes de luttes. De même, la dégradation des locaux entraine de facto des coûts de remise en état, de rachat de matériel, etc. Conséquences trés domageables d'un conflit pourtant exemplaire.










La volonté persistante de vouloir prolonger le mouvement alors que la plus belle des victoire a déjà été remporté, apparait comme une gourmandise qui pourrait couter chère. Aprés la défense d'un avenir conforme à certaines valeurs, la priorité est à la préparation de celui-ci.



Ne serait il pas plus pertinent de s'arreter avec une belle victoire, plutot que de vouloir prolonger une lutte sur laquelle plane un avenir douteux et les ombres d'un orage qui pourrait s'avérer fatal...


Partager cet article
Repost0
4 avril 2006 2 04 /04 /avril /2006 00:00
Aprés l'intervention du Président de la République, le mouvement de contestation contre le CPE ne faiblit pas. Selon les syndicats, plus de 70.000 personnes ont fait partie du cortège grenoblois, soit plus que lors de la dernière manisfestation.
Un grand ciel bleu accompagna le défilé de la matinée, ce qui ajouta de la gaieté à une ambiance déjà fort joviale.
Au gout de certains, la mobilisation n'allant pas assez loin, un mouvement se dirigea vers la porte de France, un des accés principaux de la ville. Les forces de l'ordre empêchèrent trés sobrement cette dérive. Mais aprés un tour dans les rues de la ville, le cortège réussi à faire un blocage de l'autoroute en provenance de Lyon.





















Aprés une heure de blocage, les manifestants retournèrent vers le centre ville, mais la police avait bloqué les ponts d'accés à Grenoble. Un long face à face s'en suivi. Celui-ci se termina par une charge des CRS. La situation particulière de l'affrontement conduit à la chute dans la rivière de quelques personnes. De l'autre coté de l'Isére, des petits groupes se formèrent, constatants la déroute des manifestants. Tout le monde se retrouva finalement en centre ville où, de nouveau des échanges de cailloux, de cannettes et de lacrimogènes et de flashball eurent lieu.












































Vers 19h30, le calme revint, même si de tout petits groupes tentèrent de provoquer encore la police. On dénombra une soixantaine de blessés.
Partager cet article
Repost0
30 mars 2006 4 30 /03 /mars /2006 10:28
Le cortège des syndicats, étudiants et lycéens s'est mis en mouvement à 10h, au départ de la gare de Grenoble. Direction le Palais des Sports du Parc Paul Mistral. On compte environ 50.000 personnes dans les rues. Record absolu depuis plus de trente ans dans la capitale alpine.
Mais la jeunesse ne peut se contenter d'un acte de présence dans un parc loin du centre-ville, et la pluie s'en mêle aidant donc à la prise de décision spontanée d'un mouvement général vers la préfecture.
Les forces de l'ordre ayants anticipé cette dérive, le quartier était bouclé. Le pseudo cortège passe devant le siège isérois de l'UMP et de l'UDF. Afin de protéger l'intégrité de ce site, un peloton de CRS est dépêché sur place, provoquant les premiers sifflements et jets de pierres et de bouteilles en verre. Il ne fallut pas attendre longtemps pour assister à la première charge.
C'est donc vers midi qu'ont commencé les affrontements. Les points chauds se sont déplacés dans toute la ville : la gare, la place Victor Hugo, les rues piétonnes, le parc Hoche, la place Gustave Rivet, le parking de la mairie,... Jusqu'à 19h, la ville fut le théâtre de ces scènes de guérilla urbaine.
Une médiation a bien été tentée vers 16h30 par le Maire de Fontaine, mais une fois que le pseudo cortège syndical d'une trentaine de personne fut parti, les casseurs et la police reprirent leurs actions la où ils les avaient laissées.

Ambiance grenobloiseG. Pugin

les mains des manifestants anti-CPE, ne voulant pas être confondus avec les casseursA. Pugin

les barricades et les forces de l'ordre bd A. SembatG. Pugin

les affrontements bd A. SembatG. Pugin

place G. Rivet, devant le cinamé la Nef ChavantA. Pugin

A. Pugin

A. Pugin

les séquelles des casseursA. Pugin

phrase chocA. Pugin
Partager cet article
Repost0